mercredi 14 septembre 2011

Poème pour tous et pour ma jacinthe






Des monts et merveilles, des mots et merveille,Des maux et merveilles
Merveilles des merveilles.L’ amer veille  tout au fond d’ ma mer
L’amer  de nos maux
Remplissant  tonneau damné, tonneau  Danaïdes
L’hydre  de nos défauts cachés bien au chaud.

Une fleur timide hausse son chapeau 
 Et ça m’intimide comme un chant nouveau
Le même que ma mère
Sortait des roseaux
Pour faire une barque à lancer sur l’eau
Bateau de papier ou voilure d’acier  
C’est toujours le même   ce petit oiseau
Qui vient se percher
Sur l’espoir nouveau

  ML  Déc 2006

1 commentaire:

brigetoun a dit…

"ça m'intimide comme un chant nouveau" j'aime